Marketrotters à LA : Airbnb Open


Liz Gilbert

Si je devais résumer ces trois jours de conférence organisée par la plateforme bien connue Airbnb, ce serait « le savoir-faire US ». En effet on peut dire que leur machine est bien huilée… Accueillir plus de 6000 participants (certains parlent même de 15 000…) dans downtown LA, tout le monde ne pourrait pas le faire.


Premier jour déjà le système d’inscription à l’Airbnb Open LA ou OLA est bien rôdé. On arrive à ce qu’ils nomment « The Valley » dans le centre de LA, sur Broadway. Il s’agit en réalité d’un parking converti en espace d’accueil avec une quarantaine de comptoirs d’inscription, un centre d’information, et des espaces aménagés pour s’assoir et discuter. Il y a du soleil. Il fait beau. Il y a du monde. Tout est coloré. On reçoit même un goodie bag comprenant un livre, une gourde aux couleurs de l’OLA, des documents utiles, un porte-clé à l’effigie du logo Airbnb, etc. En plus de cela, on nous distribue un bracelet qui est connecté à notre compte Aribnb (obligatoire pour l’inscription sur le site de l’OLA). Ce dernier permet de se connecter facilement à d’autres participants, simplement en appuyant sur un bouton, ce qui a pour conséquence d’échanger les informations de contact sur le profil Airbnb. Trop bien ! Bref, c’est juste le bonheur d’être là ! Vivement demain que les talks commencent.


Avant ça, on s’est réservé une petite visite dans le programme de la conf. Il fallait choisir un quartier et un thème. Pour nous c’est Pasadena et « Hidden stories » ou « histoires cachées ». Du coup nous voilà parties vers l’endroit que tout astrophysicien qui se respecte connaît (ainsi que tout fan de Big Bang Theory…) : le quartier où se trouve Caltech, le California Institute of Technology, une université et un centre de recherche très renommés. Mais ce n’est pas pour tout de suite. D’abord direction le Hahamongna Watershed Park, qui surplombe le NASA JPL ou Jet Propulstion Laboratory, également bien connu des fans d’astro. Il s’agit d’un centre qui est à la pointe en matière de missions robotiques spatiales notamment. Et c’est justement à la découverte des secrets cachés de l’un des fondateurs du JPL, John W. Parsons, scientifique et occultiste, que nous partons. A vrai dire on ne voit pas grand chose à part un barrage et le JPL de loin. Heureusement nos guides sont fort sympathiques et connaissent leur sujet. Du coup, après la visite, direction Caltech, le clou du spectacle. Un campus magnifique, des installations au top et des palmiers ont tôt fait de m’amener à penser que j’aurais du troquer mes études à l’ULg contre des études à Caltech… Tout cela me laisse rêveuse. On passe près du bâtiment de physique. On se dépêche ensuite d’aller voir le nouveau bâtiment d’astro, le Cahill Center, et puis comme la nuit est déjà tombée, il est temps de rentrer à LA dans notre chez nous version Airbnb. Cela nous prend plus d’1h30 pour 30km. Bienvenue à LA en pleine heure de pointe !


Le lendemain c’est en forme et motivées qu’on gare la Dodge dans un parking près de Broadway dans downton LA. On a déjà concocté notre programme chacune depuis la Belgique. Les talks qui nous intéressent sont ceux abordant des sujets comme la créativité, l’entreprenariat, les startups, etc. Nous laissons les sujets Airbnb aux hôtes, qui sont évidemment bien plus nombreux que les quelques hurluberlus dans mon genre ni hôte ni utilisateur habituel, et qui sont clairement et très logiquement les targets principales de cette conférence. Comment rendre sa maison plus accueillante pour les guests Airbnb n’est clairement pas un sujet qui m’attire.


L’OLA commence sur les chapeaux de roue avec le talk « Creative living beyond fear : traveling with curiosity » d’Elizabeth Gilbert. Ce nom vous dit quelque chose ? Normal ! C’est elle qui a écrit le roman Eat, Pray, Loveduquel a été tiré un film avec Julia Roberts. C’est elle qui a vécu tout ça… Incroyable! Je suis fan depuis longtemps, mais encore plus quand je l’écoute parler. Quelle show girl, quelle éloquence, quelle aisance. Et quelle femme ! Vraiment une belle leçon de vie et plein de bons conseils que je m’empresse de noter dans mon carnet Airbnb : « Il vaut mieux choisir le chemin de la curiosité que le chemin de la peur » ou encore « Votre vie réelle ce n’est pas plus tard, pas quand un boulot est terminé, ni après une période difficile, […] c’est maintenant » pour n’en citer que deux. Après cela se succèdent des orateurs tous plus intéressants les uns que les autres. Certains talks ont lieu en même temps dans différents théâtres de downtown LA donc il faut choisir, partir un peu plus tôt pour s’assurer une bonne place au prochain, passer à chaque fois les contrôles de sécurité (fouille systématique des sacs). Mais tout se passe très très bien grâce à leur organisation au top.


En plus de The Valley et des différents théâtres, un autre espace est également à notre disposition, « The Oasis ». Il s’agit de nouveau d’un parking transformé en espace magnifique avec fauteuils, écran géant, stands de partenaire, zone VIP sous forme de balcons, etc. Il y a même, pour mon plus grand bonheur de gourmande, un coin nourriture avec des fruits, des boissons et des snacks : nourriture saine, produits équitables, respectueux de l’environnement, etc. La grande classe ! A l’heure du dîner, le choix se fait entre différents foodtrucks venus spécialement élire domicile devant l’Oasis pour l’occasion. Pour nous ce sera thaï vegan. Miam !


L’après-midi se déroule ensuite à une vitesse folle, avec de nouveaux des talks passionnants et des discussions qui donnent envie de s’y mettre tout de suite. J’en citerai 2 qui m’ont particulièrement touchée :

  • Blake Mycoskie, le fondateur de TOMS shoes qui est à la base du business model “One for One” (en résumé pour chaque paire de chaussures achetée, une paire est envoyée à des gens dans le besoin. Voir http://www.toms.com/blakes-bio);

  • Mike Lewis, le fondateur de “When to jump”, une plateforme rassemblant une communauté de personnes qui se posent la question de savoir quand se lancer réellement dans leur(s) rêve(s) (pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.whentojump.com).

Et quand y’en a plus, y’en a encore! En effet après cette journée de folie c’est parti pour un resto inclus dans la conf Airbnb. On avait du choisir depuis la Belgique entre un souper “tôt” et un souper tardif, un type de nourriture et un quartier de LA. Pour nous c’est tardif, « new American cuisine » (ce qui veut tout et rien dire et qui nous promettait donc des découvertes) et downtown LA pour rester dans les environs de la conférence. Là encore, quelle organisation… Tip top réglé ! Cadre magnifique, service irréprochable, plats délicieux avec option végétalienne succulente, et, surtout, superbes rencontres, entre des américains de Chicago et des françaises de Paris et alentours. C’est repues et ravies que nous reprenons la direction de South Robertson, pour retrouver nos hôtes Airbnb et notre maison temporaire.

Ashton Kutcher

Troisième et dernier jour dans le cadre de la conf Airbnb. On s’attend clairement au même topo que la veille. Et on n’en est pas loin du tout. Seul petit hic : nous n’avons plus accès à The Oasis, pour nous reposer et nous sustenter. En effet les organisateurs préparent l’espace à l’évènement de ce soir, l’Airbnb Open Spotlight : plusieurs concerts gratuits ouverts à tout le monde et qui se terminent en apogée par les Maroon 5, groupe connu mondialement et natif de LA.

Mais avant cela, encore beaucoup d’émotions au programme. Et ça démarre de nouveau en force par la discussion entre l’un des 3 fondateurs de la plateforme Airbnb, Brian Chesky, et l’acteur/entrepreneur Ashton Kutcher. Pour en savoir plus, je vous conseille vivement de cliquer ici : https://www.youtube.com/watch?v=z6vTaiPl6tA. Je résumerai en disant qu’Ashton Kutcher a une bonne vista et une bonne équipe qui bosse pour lui! Il a en effet investi notamment dans Airbnb et dans Huber avant que ça ne devienne les succès que l’on connaît aujourd’hui, en plus d’une centaine d’autres startups. Sans oublier que j’adore le cinéma et que, pour moi, c’est un chouette comédien. Et puis il faut le dire, il n’est pas horrible à regarder, et il est très sympa. Une fois Ashton sorti de scène, je quitte vite le théâtre avant la fin de l’heure de talk afin de me rendre dans un autre bâtiment pour le clou de la journée numéro 2 : discussion entre Brian Chesky (il est dans tous les bons coups celui-là ;-) ) et Gwyneth Paltrow, actrice renommée devenue entrepreneuse. Elle est à la tête d’une boîte qui a lancé le site Goop, sur lequel sont partagés des tas de conseils achats, santé, voyage, cuisine, et j’en passe (voir http://goop.com pour ceux ou plutôt celles qui se sentent intéressées). En plus de cela elle en profite pour mentionner le lancement de son app G Spotting dédiée au voyage et spécialement conçue pour la gente féminine.

Gwyneth Paltrow

Quelle fantastique deuxième journée, qui plus est ponctuée d’intervention du CMO de Airbnb : Jonathan Mildenhall. Il donne directement envie de bosser avec lui! Si j’avais pu être dans sa team, ça m’aurait plu :-)


En soirée, les talks cèdent la place à l’Open Spotlight qui a pris possession de l’Oasis. Pour rappel, il s’agit d’un rendez-vous musical et festif ouvert à tous, participants ou pas. Avec en tête d’affiche les angelins Maroon 5. Sympa :-) Mais blindé de chez blindé! Plus moyen de rentrer dans l’Oasis à partir d’une certaine heure. Aucun souci car il s’agit d’un espace ouvert entouré de grille. Il est donc possible de voir et entendre depuis les rues avoisinnantes.


Mais avant ce concert clou de la soirée, Airbnb nous réserve un autre chouette évènement, auquel je ne peux normalement pas assister : il n’y avait plus de place quand j’ai réservé ma place pour l’OLA. Mais grâce à mon amie et collègue qui m’obtient une place en dernière minute, j’ai la chance d’y assister, après une course effrénée à travers la population qui se densifie à l’Oasis. Et ça vaut vraiment le coup! Je ne vous fais plus attendre : il s’agit des Bélo Awards présentés par le fameux James Corden de Carpool Karaoke! Ce dernier se révèle avoir un humour assez décapant que personnellement j’apprécie beaucoup. Et les Bélo Awards kesako ? Et bien ce sont des récompenses attribuées à des hôtes Airbnb par exemple pour un acte de bravoure (conduire une guest qui accouche à l’hôpital en pleine nuit) et autres accomplissements notables. Bélo provient du mot “Belong” provenant lui même du moto d’Airbnb “Belong Anywhere” (j’aime traduire cela par “partout chez soi”). Les 3 co-founders de Airbnb sont bien entendu présents ainsi que le CMO, le très motivant et touchant Jonathan. C’est assez glamour comme évènement, avec une red carpet et tout le toutim. Mais comme je débarque en Jeans à la dernière minute, je préfère zapper la carpette, et je vais vite m’asseoir près de mon amie et de la généreuse bienfaitrice grâce à qui j’ai une place. Comme d’habitude, Airbnb ne fait pas les choses à moitié : boissons à volonté, sachets de bonbons distribués gratuitement, canapés chauds et cheeseburgers pour tout le monde. Le pied pour la gourmande que je suis!!

The 2016 Bélo Awards hosted by James Corden

Cette journée se termine donc entre une cérémonie de remise de prix à l’américaine et un concert sympa. En résumé, la conférence se termine pour moi comme elle a commencé : avec des paillettes plein les yeux!

Références:

https://www.caltech.edu/

http://motherboard.vice.com/read/the-last-of-the-magicians